Article

 L'entreprise de la semaine

Débutants ou Expérimentés, Vous êtes intéressé(e)s par les métiers de l’offshoring? Rejoignez vite la #BigFamily Phone Group ! Sy...


Dépôt de CV


Déposez votre CV et soyez visible par les recruteurs

Je dépose mon CV

Newsletter


Recevez chaque semaine les dernières actualités

s'inscrire

Alertes emploi


Recevez chaque matin les nouvelles offres d'emploi par e-mail

CRée mon alerte

Le consultant en recrutement est-il un robot comme les autres ?

LesEchos.fr | 09 Février 2018


Actualité Maroc | AmalJOB

Le recrutement est l’un des secteurs des services où se créent le plus de start-ups, signe que l’innovation y bouillonne. Pourquoi faire appel à un conseil, alors que des millions de profils sont accessibles facilement et presque gratuitement, qu’il est simple de faire passer une annonce sur des sites fréquentés, et que des outils comme le matching ou la cooptation permettent de trouver la perle rare et de la contacter facilement ?

Il y a forcément un "avant" et un "après" révolution numérique pour les cabinets de recrutement. Du recrutement par annonce papier, ils sont passés à la diffusion des offres sur des jobboards, à l'exploitation des CVthèques puis à l'utilisation massive des réseaux sociaux et enfin au sourcing digital, aujourd'hui pratiqué avec des techniques très pointues.

Les outils numériques sont des leviers puissants qui permettent aux cabinets-conseils de drainer les plus grands flux de candidatures. Que cela passe par l'identification de profils rares au sein de communautés spécifiques, ou par l'arrivée de candidatures recommandées via des plateformes de cooptation, le digital leur donne un accès qualifié à davantage de ressources.

Au-delà de l'identification et du choix de ces outils, le rôle de ces intermédiaires du recrutement est de travailler sur cette ressource afin de présenter à leur client les candidats les plus adaptés. La mission du conseil ne se limite pas à la recherche des profils dématérialisés, elle consiste également à évaluer en profondeur les compétences de ces candidats. 

Déceler le potentiel d'évolution du candidat dans une entité

Pour recruter un nouveau collaborateur sur une fonction déterminante et structurante de l'entreprise, ses compétences doivent être évaluées dans toutes leurs dimensions : le savoir (le bloc formation - les compétences dites théoriques), le savoir-faire (la pratique métier - les expériences techniques) et les aptitudes comportementales, aujourd'hui mieux connues sous le terme " soft skills".

Cette évaluation globale, au regard des spécificités de l'entreprise, est déterminante pour savoir si l'individu saura s'adapter à l'organisation, à sa culture et à ses valeurs, et pour s'assurer qu'il dispose du potentiel souhaité et recherché. Le salarié, comme l'entité qu'il rejoint, évolue en exerçant son métier. Aussi, dans cet environnement mouvant, il faut savoir, pour chaque situation, détecter les spécificités du poste et dresser le cahier des charges adéquat pour trouver les potentialités qui sauront s'y adapter.

Le conseil apporté par les consultants en recrutement est, en cela, irremplaçable, encore moins par des algorithmes. À chaque situation, une étude approfondie est menée par le conseil ; le cahier des charges rédigé est unique et varie en fonction de la personnalité du dirigeant, de celle des membres de l'équipe de direction et bien sûr de la stratégie évoquée.

Traduire l'évolution des entreprises en compétences attendues

À l'heure où les entreprises procèdent à leur mutation digitale, elles sollicitent des compétences nouvelles, qu'elles ont parfois du mal à définir. Les métiers mutent et intègrent petit à petit une brique numérique. Au-delà de cette transformation des métiers, les entreprises doivent intégrer à leurs organisations de nouveaux métiers. Les intermédiaires du recrutement, constamment connectés aux évolutions du marché, dans une démarche prospective, sont alors une aide précieuse pour conseiller l'entreprise sur les compétences qu'elle doit intégrer.

Un allié de poids dans la guerre des talents

La guerre des talents faire rage, et les entreprises sont de plus en plus nombreuses à déclarer avoir des difficultés à pourvoir leurs postes. Le conseil en recrutement est alors un allié de poids : il favorise une expérience candidat positive et participe à la motivation de ce dernier pour rejoindre l'entreprise. Il le coache, il le rassure, il lui permet de lever certains freins qu'il rencontre.

Parmi les outils de communication à la disposition des consultants, les réseaux sociaux sont un terrain de jeu formidable pour tisser une relation avec les candidats et devenir un partenaire de la gestion de leur carrière, auquel les candidats savent qu'ils peuvent se fier.

Le consultant s'appuie sur les outils numériques pour diffuser une information en lien avec les préoccupations des candidats. Ces derniers y trouvent un moyen de mieux connaitre leur bassin d'emploi et les métiers qui s'y déploient, les dynamiques innovantes, ainsi que les nouveaux dispositifs qui peuvent les accompagner (par exemple l'accompagnement de conjoint). Autant d'informations qui participent à leur mobilité, professionnelle ou géographique, et à leur réussite. 

Grâce aux outils digitaux dont disposent les cabinets-conseils, le consultant est en mesure de consacrer plus de temps au candidat, à son évaluation et à son accompagnement dans sa transition professionnelle


 L'entreprise de la semaine

Débutants ou Expérimentés, Vous êtes intéressé(e)s par les métiers de l’offshoring? Rejoignez vite la #BigFamily Phone Group ! Sy...


Dépôt de CV


Déposez votre CV et soyez visible par les recruteurs

Je dépose mon CV

Newsletter


Recevez chaque semaine les dernières actualités

s'inscrire

Alertes emploi


Recevez chaque matin les nouvelles offres d'emploi par e-mail

CRée mon alerte