Je dépose mon CV

Suivez-nous sur

Bombardier

                                                                 ... Les offres de l'entreprise

Lancé en mars 2017, le premier numéro de Campus Mag qui est désormais disponible en kiosque, s’attaque à un exercice inédit au Maroc: le classement des écoles d’ingénieurs et de commerce marocaines.

LeSiteInfo | 20 Avril 2017
Actualité Maroc | AmalJOB
Ce numéro part du constat, étayé par une étude portant sur un échantillon de 200 étudiants, selon lequel, nos étudiants sont mal, voire pas du tout, orientés: 90% d’entre eux n’ont jamais été en contact avec un conseiller d’orientation durant leur scolarité. Conséquence logique: deux tiers ont choisi le seul cursus où ils ont été acceptés, et in fine, 6 étudiants sur 10 font un emploi qui n’a aucun rapport avec leur formation…

En l’absence de conseillers d’orientation, Campus Mag souhaite nourrir l’écosystème étudiant et sa périphérie: élèves et parents d’élèves, jeunes actifs, recruteurs… C’est là l’ambition du Baromètre DIORH-Campus Mag des diplômes marocains.

Le parti pris fort de ce palmarès, qui se base sur le point de vue des recruteurs, est de s’appuyer sur les appréciations des directeurs des ressources humaines. « Notre partenaire DIORH a fédéré une trentaine de DRH des entreprises les plus structurantes et les plus structurées du pays, couvrant les différentes secteurs de l’économie : banque, assurance, industrie, immobilier, conseil, agro-alimentaire, médias… », énumère Youssef Ziraoui, fondateur de Campus Mag.

Quel enseignement tirer de ce classement ? Ce premier Baromètre DIORH-Campus Mag contredit une idée largement répandue selon laquelle l’école publique marocaine ne produit rien de bon. S’il ne fallait retenir qu’un chiffre, le voici : sur les 15 premières structures qui forment des ingénieurs, environ 90 sont publiques. En tête de peloton, on retrouve l’EMI, l’EHTP, suivis de l’ENIM. On retrouve également dans ce classement deux écoles privées : l’EMSI parvient se placer à la 8ème position, tandis que l’Ecole sup Télécoms arrive à la 13ème place.

Concernant les écoles de commerces, on note que les business school privées font quasiment jeu égale avec les établissements publics. Ce classement reste dominé par l’ENCG Settat (1ère), l’ISCAE (2ème), l’ENCG Casablanca (3ème), suivi d’Al Akhawayn (4ème). HEM, l’école privée la mieux classée de ce palmarès, prend la 5ème place.

Campus Mag a d’abord vu le jour sur le Net avec un succès certain (3000 visiteurs uniques jour en moyenne au bout de quelques mois pour www.campusmag.ma), avant de connaître une déclinaison papier. « Confortés par le succès rencontré par le site, nous avons créé cette déclinaison magazine, avec le Baromètre DIORH – Campus Mag des meilleurs diplômes marocains, que nous installons comme un rendez-vous annuel », poursuit Youssef Ziraoui.

Campus Mag est un document atemporel, avec des enquêtes rigoureuses et des articles richement documentés.  En plus du classement des grandes écoles, vous trouverez dans ce premier numéro un dossier sur les 9 mesures pour sauver le système éducatif marocain, réalisé par une équipe d’experts. Egalement au sommaire, une galerie de portrait sur la Génération Green start-upeur, ainsi que l’article « Je rentre au pays définitivement », sur les étudiants marocains basés en France qui font le choix du retour au pays. Un dossier spécial formation executive zoome quant à lui sur les meilleurs MBA du royaume.

Directeur du digital du groupe Big Media House, le fondateur du magazine, Youssef Ziraoui a commencé sa carrière de journaliste au magazine TelQuel. Il a également occupé le poste de Directeur éditorial du HuffPost Maroc. Spécialiste des médias digitaux, Youssef Ziraoui a étudié à Sciences Po Paris (Executive mastère management des médias et du numérique).

Je dépose mon CV

Suivez-nous sur

Bombardier

                                                                 ... Les offres de l'entreprise