Article

 L'entreprise de la semaine

Inwi est un opérateur global et alternatif, couvrant l’ensemble des services des télécommunications au Maroc : Services voix (fixe et mobile), ...


Dépôt de CV


Déposez votre CV et soyez visible par les recruteurs

Je dépose mon CV

Newsletter


Recevez chaque semaine les dernières actualités

s'inscrire

Alertes emploi


Recevez chaque matin les nouvelles offres d'emploi par e-mail

CRée mon alerte

La mobilité, nouvel enjeu RH et digital

http://mobile.news.paperjam.lu/ | 05 Septembre 2018


Actualité Maroc | AmalJOB

Au niveau de l’entreprise, le collaborateur est de plus en plus nomade. Cette tendance implique d’adapter la gestion des ressources humaines et les modes de management. Il est aussi essentiel que chacun puisse accéder à la bonne information, où qu’il soit, selon ses besoins.

Frédéric Robert, en tant qu’associé de l’éditeur de logiciels RH Microtis, pouvez-vous nous expliquer l’impact d’une mobilité accrue sur le fonctionnement de l’entreprise?

«L’évolution technologique offre la possibilité à chaque collaborateur de travailler plus efficacement, où qu’il soit. La connectivité mobile, à travers l’émergence des smartphones et tablettes, offre plus de liberté, avec à la clé des gains d’efficacité, mais aussi un bien-être accru dans le chef des collaborateurs. De cette manière, on réduit considérablement la distance qui, à tout moment, peut séparer le salarié du bureau.

Quels sont les avantages d’une plus grande mobilité pour le collaborateur et pour l’entreprise?

«Pour le collaborateur, cela peut se traduire par un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, moins de perte de temps, plus de flexibilité. L’entreprise, elle, profite de gains de productivité. Le nomadisme prend plusieurs formes. On peut citer le télétravail, en veillant cependant à tenir compte des enjeux fiscaux pour les travailleurs frontaliers. Ou encore le détachement de consultants chez le client. Il peut aussi s’envisager au sein même d’un espace de bureaux, en supprimant par exemple les postes de travail attitrés. En offrant la possibilité à chacun de s’asseoir chaque jour à côté de quelqu’un d’autre, on peut notamment renforcer la cohésion des équipes.

Quels sont les enjeux à prendre en considération pour faciliter la mobilité des collaborateurs?

«D’abord, il faut que le collaborateur soit bien équipé. Certaines sociétés vont permettre au salarié d’utiliser son propre laptop, smartphone ou tablette. D’autres vont l’équiper d’un laptop ou d’un smartphone préconfiguré. Il y a aussi des enjeux de sécurité, afin de se prémunir d’attaques informatiques ou de risques de fuite de données. Ensuite, c’est au niveau du management que cela se joue. Avec des collaborateurs à distance, il faut opter pour une gestion des ressources humaines qui se fonde sur la confiance. Le travail est encadré autrement, avec des objectifs fixés préalablement et une évaluation plus régulière des résultats.

D’un point de vue technique, quelles sont les transformations à effectuer pour permettre le travail à distance?

«Permettre l’accès aux applications et à l’information à distance implique de mettre en place une infrastructure ouverte sur l’extérieur. Cela expose l’entreprise à toute une série de risques. Dans ce contexte, le cloud va faciliter l’accès aux applicatifs et aux informations, où que l’on soit, en garantissant un haut niveau de sécurité et de confidentialité.

Au niveau du management et des RH, quels sont les éléments à prendre en considération pour accompagner les collaborateurs malgré la distance?

«Un portail RH comme MyGesper de Microtis permet aux collaborateurs de l’entreprise d’effectuer un certain nombre d’opérations eux-mêmes, comme des demandes de congés, la consultation des plannings des équipes, l’obtention des fiches de paie, la saisie d’une absence pour maladie... À travers un portail RH, ils peuvent aussi trouver les coordonnées de chaque personne dans l’entreprise. Dans un contexte de mobilité accrue, l’enjeu est de garantir l’accès à ces informations et fonctions, peu importe l’endroit où se trouve le collaborateur. Au bureau, avant de demander un congé, un salarié peut facilement consulter ses collègues, pour savoir qui est là pendant son absence. À distance, c’est plus difficile.  

Comment répondez-vous à ces enjeux?

«Nous travaillons depuis plusieurs mois au développement de Gesper Mobile, qui sera disponible fin de cette année 2018. Il s’agit d’une interface responsive design, pensée pour la mobilité, qui reprendra les principales fonctions de MyGesper. Le salarié pourra par exemple très facilement effectuer une demande de congé ou d’absence via un smartphone, à tout moment. Il aura la possibilité de consulter facilement le planning pour les périodes d’absence envisagées. À travers l’application RH, il accédera aussi à tout un ensemble d’informations relatives à la gestion des ressources humaines qui lui sont utiles à l’accomplissement de sa mission.  

Et pour le manager?

«Le management est aussi amené à se déplacer régulièrement. Grâce à cet outil digital RH, il peut très facilement maintenir le lien avec ses équipes. L’interface lui offrira un certain nombre de fonctions disponibles directement sur son smartphone, comme par exemple la validation des demandes de congés. Le manager est plus réactif vis-à-vis des demandes du personnel, ce qui contribue finalement à la plus grande satisfaction de chaque collaborateur.»



 L'entreprise de la semaine

Inwi est un opérateur global et alternatif, couvrant l’ensemble des services des télécommunications au Maroc : Services voix (fixe et mobile), ...


Dépôt de CV


Déposez votre CV et soyez visible par les recruteurs

Je dépose mon CV

Newsletter


Recevez chaque semaine les dernières actualités

s'inscrire

Alertes emploi


Recevez chaque matin les nouvelles offres d'emploi par e-mail

CRée mon alerte