Article

 L'entreprise de la semaine

Sopriam (Société de promotion industrielle automobile au Maroc) crée en 1977, est une filiale du groupe SNI et le distributeur exclusif des Marqu...


Dépôt de CV


Déposez votre CV et soyez visible par les recruteurs

Je dépose mon CV

Newsletter


Recevez chaque semaine les dernières actualités

s'inscrire

Alertes emploi


Recevez chaque matin les nouvelles offres d'emploi par e-mail

CRée mon alerte

Consulting au Maroc : Avis de Ali Serhani, Consultant RH associé au cabinet Gesper Services

lavieeco.com | 20 Mai 2019


Actualité Maroc | AmalJOB

LE BON CONSULTANT DOIT AVOIR UNE EXPERTISE DANS UN MÉTIER OU UN SECTEUR.

Il y a une grande disparité des acteurs du conseil au Maroc. Ceci va de la création d’une activité d’auto emploi, à des cabinets dotés de dizaines d’experts bien organisés travaillant au sein d’organisations structurées. Nous constatons que le développement des cabinets résulte à la fois d’une demande du marché, mais aussi d’autres facteurs comme la proximité avec les donneurs d’ordre, décideurs privés et pouvoirs publics.
Quant à la qualité de ces cabinets, c’est le marché qui fait la sélection de manière systématique. Les entreprises savent pertinemment que le bon consultant est celui qui détient l’expertise dans un métier ou un secteur, l’esprit d’innovation et la faculté à accompagner le client pour l’amener à choisir une solution adaptée à ses besoins. Ceci dit, il me semble qu’il existe quelques champs de compétences sur lesquels un consultant doit être jugé, et ce, indépendamment de l’expertise, à savoir la résolution de problèmes, la gestion de projet et la relation client.
Concernant les interventions des consultants, je dirais que souvent elles sont orientées vers les domaines de la stratégie et de l’organisation, la conduite de changement et la transformation. Certains cabinets internationaux installés au Maroc disposent de l’expertise nécessaire surtout pour les secteurs de pointe comme l’aéronautique, l’industrie…
Par ailleurs, le coût de la prestation est déterminant. Pour une mission de conseil en recrutement, les tarifs sont assez connus sur la place mais diffèrent légèrement d’un cabinet à l’autre.
Mais pour les missions importantes notamment dans le conseil en organisation, la facture peut être plus conséquente.
Comment estimer alors ce prix ? Je dirais qu’un consultant est trop cher quand on n’est pas capable de trouver la valeur qu’il a apportée. Quel que soit son type d’intervention, la première des choses à faire consiste à définir avec exactitude le champ de la mission.
Parfois, les prix peuvent aller de 6 000 à 15 000 DH/HT par jour. Toutefois certaines missions peuvent être appliquées au forfait en fonction de la durée ou de la complexité du projet à réaliser.


 L'entreprise de la semaine

Sopriam (Société de promotion industrielle automobile au Maroc) crée en 1977, est une filiale du groupe SNI et le distributeur exclusif des Marqu...


Dépôt de CV


Déposez votre CV et soyez visible par les recruteurs

Je dépose mon CV

Newsletter


Recevez chaque semaine les dernières actualités

s'inscrire

Alertes emploi


Recevez chaque matin les nouvelles offres d'emploi par e-mail

CRée mon alerte