Article

 L'entreprise de la semaine

Référence mondiale depuis 60 ans en matière de recherche et de gestion des compétences, Manpower accompagne depuis 1997 l'entreprise marocaine dan...


Dépôt de CV


Déposez votre CV et soyez visible par les recruteurs

Je dépose mon CV

Newsletter


Recevez chaque semaine les dernières actualités

s'inscrire

Alertes emploi


Recevez chaque matin les nouvelles offres d'emploi par e-mail

CRée mon alerte

8 conseils pour devenir un bon manager

/fr.express.live | 05 Juillet 2018


Actualité Maroc | AmalJOB

Être un bon manager peut faire toute la différence au niveau de la productivité de votre équipe et de son bien-être. Voilà huit conseils qui devraient vous aider.

1. Être un bon coach

Un manager doit toujours être derrière son équipe. Il doit l'aider à avancer et à surmonter les épreuves qui se présentent, mais également la féliciter dans les moments de réussite. Les employés apprécient qu'un manager soit présent, prenne du temps pour eux. Il doit toujours être là pour donner un feed-back sur le travail accompli, que ce soit aux employés qui débutent mais également à ceux présents depuis plus longtemps dans la société. Chaque personne a besoin d'être encouragée, de recevoir des conseils et des clefs pour affronter les tâches futures. Les employés aiment également les managers qui les "challengent", qui leur donnent des objectifs (réalisables) à atteindre et qui analysent avec eux leur courbe de progression.

2. Ne pas faire de micro-management

Le micro-management est une des erreurs les plus courantes commises par les managers (lisez aussi les autres erreurs des managers). Au lieu de faire confiance à ses employés, le micro-manager supervise et surveille chaque petite tâche de manière excessive. Il a également beaucoup de mal à déléguer ou noie ses collaborateurs sous une tonne de précisions et d'instructions. Le micro-manager a également du mal à écouter et les employés ont rarement droit à la parole. Le problème est que la plupart des micro-managers sont totalement dans le déni et invoquent souvent un cadre de travail ou le besoin de tout contrôler car leurs collaborateurs ne sont pas à la hauteur. Malheureusement, cela décourage et frustre les employés qui se sentent contrôlés et doivent sans cesse justifier leurs actions. Il faut trouver une bonne balance entre surveiller et épauler son équipe et lui laisser suffisamment de place pour qu'elle s'épanouisse et puisse prendre des initiatives d'elle-même.

3. Se soucier du bien-être des employés

C'est une préoccupation fondamentale à l'heure actuelle. Les managers doivent se soucier de la qualité de vie au travail mais également du bonheur au travail. C'est un enjeu majeur. Quand une équipe ne sent pas bien ou que les conditions de travail ne sont favorables, c'est difficile de créer une synergie positive et d'obtenir de bonnes performances de la part des employés. De nombreuses études pointent désormais le lien entre le plaisir au travail et la performance. Un employé qui se sent bien sera moins malade, moins absent ou encore beaucoup plus loyal.

En France, une nouvelle fonction est d'ailleurs apparue: happiness manager. Il crée des conditions de travail agréables dans lesquelles les travailleurs vont pouvoir évoluer tout en se sentant bien. Il doit également mettre en œuvre une culture d'entreprise positive et créer du lien pour inclure les employés dans la vie de la société. L'happiness manager s'occupe également de toutes les décisions à prendre au point de vue des aménagements d'horaire, du télétravail, de la cohésion d'équipe etc.


 L'entreprise de la semaine

Référence mondiale depuis 60 ans en matière de recherche et de gestion des compétences, Manpower accompagne depuis 1997 l'entreprise marocaine dan...


Dépôt de CV


Déposez votre CV et soyez visible par les recruteurs

Je dépose mon CV

Newsletter


Recevez chaque semaine les dernières actualités

s'inscrire

Alertes emploi


Recevez chaque matin les nouvelles offres d'emploi par e-mail

CRée mon alerte