Article

 L'entreprise de la semaine

Opérateur minier de premier plan, le Groupe Managem développe depuis plus de 90 ans ses activités au Maroc et à l’international, en valorisant...


Dépôt de CV


Déposez votre CV et soyez visible par les recruteurs

Je dépose mon CV

Newsletter


Recevez chaque semaine les dernières actualités

s'inscrire

Alertes emploi


Recevez chaque matin les nouvelles offres d'emploi par e-mail

CRée mon alerte

6 conseils pour réussir son entrée en 6e qui vous aideront tout au long du collège

www.huffingtonpost.fr | 03 Septembre 2018


Actualité Maroc | AmalJOB

Enfin le collège! L'entrée dans le monde des grands! Pour beaucoup, parents comme enfants, l'entrée en 6e est une grande étape. Je me suis mise dans la peau d'un collégien, prêt à tout pour conquérir son nouvel univers.

  1. Je m'or-ga-ni-se !

Nouvel établissement, multitude de profs et de salles de classe, emploi du temps complexe, apprentissage de l'autonomie... que de changements m'attendent à la rentrée! Selon mon profil et ma personnalité, il me faudra entre une et six semaines, pour que je me sente "cool" dans mes baskets de collégien. Ma priorité en septembre est donc d'adopter de bons réflexes d'organisation, sinon je risque d'oublier des affaires et de passer pour un bébé. Pour me faciliter la tâche, je commence par recopier mon emploi du temps sur une grande feuille. Il sera plus motivant et plus facile à mémoriser si j'attribue une couleur à chaque matière : rouge pour les maths, jaune pour le français... J'indique aussi le numéro de la salle de classe pour chaque cours. Et je photocopie mon chef d'œuvre : un restera dans mon sac, un sera affiché dans ma chambre et un sur le frigo, pour les parents (et moi le matin). Chaque soir, je visualise ainsi les cours du lendemain et je me rappelle le matériel à mettre dans mon sac: tenue de sport pour la gym, rapporteur pour les maths, etc.

  1. Je programme mon cerveau pour les devoirs

Soyons clairs : si je suis au collège, c'est pour apprendre plein de choses qui me vont me faire grandir. Il faut donc que je me mette à mes devoirs le soir, sans attendre le retour de mes parents. Et tant qu'à faire, que ce ne soit pas une corvée sans fin, mais un moment efficace. Comment m'y prendre? En m'installant une routine. Accomplir chaque jour au retour du collège les mêmes gestes, m'évitera les questions inutiles du genre: ne suis-je pas trop fatigué (e) pour travailler ce soir? ai-je envie d'apprendre mes phrases d'anglais? Je me mettrai au travail parce que j'aurai préparé mon cerveau à ça. Voici donc ma routine "devoirs sans douleur": d'abord, je m'offre une demi-heure de pause. Je goûte car mon cerveau a besoin de carburant, je me défoule (roller, danse dans ma chambre, etc.). Je passe mes coups de fil indispensables, à maman ou papa, à mon meilleur pote. Puis je me donne de bonnes conditions de travail : j'aère ma chambre, je vide mon sac, j'ouvre mon agenda et je prépare les cahiers et les livres dont j'ai besoin. Enfin j'éloigne de moi les tentations anti-travail: je pose mon portable à la cuisine ou dans le couloir et c'est parti !

3-J'entraîne ma mémoire // j'apprends à apprendre

Au collège, je vais avoir des choses à apprendre par cœur et de grandes évaluations dans toutes les matières. Heureusement, plus ma mémoire travaille, plus elle se développe! Pour bien mémoriser j'ai 4 trucs: la répétition, la reformulation, la projection, la division. La répétition? Pour retenir des définitions (en histoire-géo, en SVT, en maths) ou des mots de vocabulaire (en anglais): je les recopie plusieurs fois, jusqu'à ce que je puisse les écrire sans regarder et sans faire de faute. Et quand j'ai une leçon à apprendre pour mercredi, je l'apprends le lundi, pour pouvoir la revoir le mardi. La reformulation? Ma mémoire fixe mieux si je suis capable de "dire avec mes mots" ce que j'ai appris. Alors j'explique mes leçons à ma mère, ou je me fais des dessins, des résumés, des cartes mentales (ou Mind Maps). La projection? Ma mémoire retient mieux si je me projette en train d'utiliser ce que j'apprends: j'imagine les questions que pourrait poser le prof en classe ou en contrôle, je me fais des textes à trous que je complète. Enfin, la division : je ne passe jamais deux heures à m'énerver sur une leçon indigeste : je la divise en 3 morceaux plus courts que j'apprends trois jours de suite. Et je prévois un quatrième jour pour tout revoir et tout me réciter.

4- Je soigne mon sommeil

Les scientifiques sont formels: le sommeil contribue à la réussite scolaire! Je suis donc au lit tous les jours à 21h, je lis un peu, et j'éteins à 21h30 pour me lever entre 7h et 7H30 selon mon emploi du temps. Pour que ma nuit soit bénéfique, mon sommeil doit compter 5 à 6 cycles constitués de phases de sommeil lent léger, de sommeil lent profond et de sommeil paradoxal. Le sommeil lent est important pour la récupération physique, la restauration de l'énergie. Le sommeil paradoxal est une période d'intense activité pour le cerveau qui trie, ordonne, organise et mémorise. Mon sommeil a aussi des ennemis: les horaires irréguliers et l'excitation le soir. J'évite donc de faire du sport après 20 heures et n'ai pas droit à la tablette ou au portable après 20H30 car la lumière bleue des écrans retarde l'endormissement.

5- Je reste maître de mon portable

Ce n'est pas parce qu'il est désormais interdit au collège (sauf à des fins pédagogiques), que le portable va remplir le reste de mes journées! A la maison, la règle c'est: portable dans le couloir durant les repas, les devoirs et après 20h30. Sinon c'est "pause réflexion", avant de diffuser ou de partager une photo, une vidéo, une actu. Si ça me concernait, est-ce que j'aimerais que ce soit diffusé? Si ça ne me concerne pas, est-ce que cette info est intéressante? est-elle crédible, sérieuse? d'où provient-elle? Quand j'ai un doute, j'en discute avec un adulte ou je m'abstiens de partager.

6- Je m'aère la tête et le corps

Pour réussir au collège, j'ai besoin d'être bien dans ma tête et dans mon corps. Cela passe aussi par des activités extra-scolaires: sports, arts, loisirs avec les copains, ou en famille. Etre détendu, bien entouré, cela donne le moral et permet de recharger les batteries. Bonne nouvelle: en variant mes activités, je stimule mon cerveau de manières diverses, ce qui le rend plus performant !

Odile Amblard est l'auteure de "J'entre en sicième!, aux éditions Ba

  1. Je m'or-ga-ni-se !

Nouvel établissement, multitude de profs et de salles de classe, emploi du temps complexe, apprentissage de l'autonomie... que de changements m'attendent à la rentrée! Selon mon profil et ma personnalité, il me faudra entre une et six semaines, pour que je me sente "cool" dans mes baskets de collégien. Ma priorité en septembre est donc d'adopter de bons réflexes d'organisation, sinon je risque d'oublier des affaires et de passer pour un bébé. Pour me faciliter la tâche, je commence par recopier mon emploi du temps sur une grande feuille. Il sera plus motivant et plus facile à mémoriser si j'attribue une couleur à chaque matière : rouge pour les maths, jaune pour le français... J'indique aussi le numéro de la salle de classe pour chaque cours. Et je photocopie mon chef d'œuvre : un restera dans mon sac, un sera affiché dans ma chambre et un sur le frigo, pour les parents (et moi le matin). Chaque soir, je visualise ainsi les cours du lendemain et je me rappelle le matériel à mettre dans mon sac: tenue de sport pour la gym, rapporteur pour les maths, etc.

  1. Je programme mon cerveau pour les devoirs

Soyons clairs : si je suis au collège, c'est pour apprendre plein de choses qui me vont me faire grandir. Il faut donc que je me mette à mes devoirs le soir, sans attendre le retour de mes parents. Et tant qu'à faire, que ce ne soit pas une corvée sans fin, mais un moment efficace. Comment m'y prendre? En m'installant une routine. Accomplir chaque jour au retour du collège les mêmes gestes, m'évitera les questions inutiles du genre: ne suis-je pas trop fatigué (e) pour travailler ce soir? ai-je envie d'apprendre mes phrases d'anglais? Je me mettrai au travail parce que j'aurai préparé mon cerveau à ça. Voici donc ma routine "devoirs sans douleur": d'abord, je m'offre une demi-heure de pause. Je goûte car mon cerveau a besoin de carburant, je me défoule (roller, danse dans ma chambre, etc.). Je passe mes coups de fil indispensables, à maman ou papa, à mon meilleur pote. Puis je me donne de bonnes conditions de travail : j'aère ma chambre, je vide mon sac, j'ouvre mon agenda et je prépare les cahiers et les livres dont j'ai besoin. Enfin j'éloigne de moi les tentations anti-travail: je pose mon portable à la cuisine ou dans le couloir et c'est parti !

3-J'entraîne ma mémoire // j'apprends à apprendre

Au collège, je vais avoir des choses à apprendre par cœur et de grandes évaluations dans toutes les matières. Heureusement, plus ma mémoire travaille, plus elle se développe! Pour bien mémoriser j'ai 4 trucs: la répétition, la reformulation, la projection, la division. La répétition? Pour retenir des définitions (en histoire-géo, en SVT, en maths) ou des mots de vocabulaire (en anglais): je les recopie plusieurs fois, jusqu'à ce que je puisse les écrire sans regarder et sans faire de faute. Et quand j'ai une leçon à apprendre pour mercredi, je l'apprends le lundi, pour pouvoir la revoir le mardi. La reformulation? Ma mémoire fixe mieux si je suis capable de "dire avec mes mots" ce que j'ai appris. Alors j'explique mes leçons à ma mère, ou je me fais des dessins, des résumés, des cartes mentales (ou Mind Maps). La projection? Ma mémoire retient mieux si je me projette en train d'utiliser ce que j'apprends: j'imagine les questions que pourrait poser le prof en classe ou en contrôle, je me fais des textes à trous que je complète. Enfin, la division : je ne passe jamais deux heures à m'énerver sur une leçon indigeste : je la divise en 3 morceaux plus courts que j'apprends trois jours de suite. Et je prévois un quatrième jour pour tout revoir et tout me réciter.

4- Je soigne mon sommeil

Les scientifiques sont formels: le sommeil contribue à la réussite scolaire! Je suis donc au lit tous les jours à 21h, je lis un peu, et j'éteins à 21h30 pour me lever entre 7h et 7H30 selon mon emploi du temps. Pour que ma nuit soit bénéfique, mon sommeil doit compter 5 à 6 cycles constitués de phases de sommeil lent léger, de sommeil lent profond et de sommeil paradoxal. Le sommeil lent est important pour la récupération physique, la restauration de l'énergie. Le sommeil paradoxal est une période d'intense activité pour le cerveau qui trie, ordonne, organise et mémorise. Mon sommeil a aussi des ennemis: les horaires irréguliers et l'excitation le soir. J'évite donc de faire du sport après 20 heures et n'ai pas droit à la tablette ou au portable après 20H30 car la lumière bleue des écrans retarde l'endormissement.

5- Je reste maître de mon portable

Ce n'est pas parce qu'il est désormais interdit au collège (sauf à des fins pédagogiques), que le portable va remplir le reste de mes journées! A la maison, la règle c'est: portable dans le couloir durant les repas, les devoirs et après 20h30. Sinon c'est "pause réflexion", avant de diffuser ou de partager une photo, une vidéo, une actu. Si ça me concernait, est-ce que j'aimerais que ce soit diffusé? Si ça ne me concerne pas, est-ce que cette info est intéressante? est-elle crédible, sérieuse? d'où provient-elle? Quand j'ai un doute, j'en discute avec un adulte ou je m'abstiens de partager.

6- Je m'aère la tête et le corps

Pour réussir au collège, j'ai besoin d'être bien dans ma tête et dans mon corps. Cela passe aussi par des activités extra-scolaires: sports, arts, loisirs avec les copains, ou en famille. Etre détendu, bien entouré, cela donne le moral et permet de recharger les batteries. Bonne nouvelle: en variant mes activités, je stimule mon cerveau de manières diverses, ce qui le rend plus performant !


 L'entreprise de la semaine

Opérateur minier de premier plan, le Groupe Managem développe depuis plus de 90 ans ses activités au Maroc et à l’international, en valorisant...


Dépôt de CV


Déposez votre CV et soyez visible par les recruteurs

Je dépose mon CV

Newsletter


Recevez chaque semaine les dernières actualités

s'inscrire

Alertes emploi


Recevez chaque matin les nouvelles offres d'emploi par e-mail

CRée mon alerte